jeudi 13 novembre 2014

Les photos sont prêtes!

Bonjour à tout le monde,

Les photos sont arrivées!!! Merci Fanny Zambaz pour ces magnifiques images! Que d'émotions. Je vous laisse les observer avec ce lien : Photos voyage 2014.

Autrement, nous sommes toujours dans l'attente de nouveaux parrains ou marraines pour trois enfants dans le besoin. Et nous allons prochainement préparer le dossier pour des recherches de fonds pour les toilettes  et les dortoirs (pour accueillir les enfants venant de plus loin et  ne rentrant pas à la maison pendant l'année scolaire, sauf pour les vacances).
 
Les enfants parrainés par la Suisse (au nombre de 32, certains sont absents) .
 
 
 

Fanny avec sa filleule, Rigzin Dolma, qui va rentrer en novembre à l'école (nouvelle année scolaire chez eux).
 


 
 
La cuisine pour... les 400 élèves et enseignants... 
Remise des prix lors des examens de fin d'année
 
Une salle de classe

 La magnifique bibliothèque financée par la suisse il y a 8 ans.


 Projet... toilettes...
 
Projet dortoirs... certaines fenêtres n'ont plus de vitres...  il n'y a ni chauffage ni eau. La température hivernale descend à -30 degrés. Ils sont au nombre de 17 filles, puis 13 garçons dans l'autre dortoir.
 


mardi 4 novembre 2014

Retour du Ladakh, superbe aventure!

Nous voici, Fanny et moi, de retour du Ladakh. Quel magnifique voyage dans la contrée des sourires! Voici déjà le récit de voyage, les photos suivront.

L'école compte près de 400 élèves maintenant, nous avons vu presque tous les enfants parrainés par la suisse, au nombre de 32 (si jamais, trois sont en recherche de parrains assez urgemment).

Nous avons pris des photos de chacun d'entre eux, et nous avons pris note du prochain projet important pour l'école : la rénovation des toilettes, ce qui est vraiment devenu INDISPENSABLE! Nous allons donc nous mettre en quête de fond pour mener à bien notre promesse de les aider.

De magnifiques photos suivront, celles de Fanny, qui est photographe, et qui est une amie qui m'a accompagnée dans ce beau voyage, avec laquelle nous avons partagé de bons rires ainsi que de magnifiques émotions!

Je vous laisse profiter de notre récit de voyage et je vous remercie de suivre les aventures de "Les Enfants du Sourire", une histoire qui nous tient à coeur :-)

Bien à vous,

Séverine






Voyage  au Ladakh

Fanny Zambaz et Séverine Pont Combe

24 octobre 2014

Après le vol Genève-Dehli, Fanny et moi prenons l’avion pour Leh, pour franchir l’Himalaya. Il fait encore nuit au décollage, quand soudain l’aube se lève pour nous dévoiler les premiers pics, au fond sur l’horizon. Nous sommes ébahies par la beauté de ce paysage qui s’ouvre à nous. Le jour éclaire ensuite tous les sommets que nous survolons, et nous passons d’un hublot à l’autre pour découvrir toute cette beauté. Quelle émotion, c’est gigantesque, et soudain nous apercevons Leh, au milieu de nulle part. Les oasis si vertes en été laissent la place à un paysage aux couleurs automnales, les sommets environnants sont couverts de neige sur leur sommet.  Jullay Ladakh !

Nous logeons à la magnifique « silver cloud guesthouse » , dans une belle chambre ladakhie. Les détails sont minutieux, et les baies vitrées nous apportent une belle lumière.

Nous sommes touchées par la gentillesse des gens, de leurs sourires, et de leur « julley » si chaleureux. Après trois heures de sieste récupératrice, nous assistons à un mariage aux côtés de la guesthouse. Les femmes sont belles, vêtues de leurs plus beaux habits traditionnels, et on nous offre du thé et à manger. La tente est superbe, la musique fuse et la jeune Angmo vient discuter avec nous.

Une équipe de l’école Siddartha School est venue nous dire bonjour, et nous les rejoindrons demain à Stok pour aller voir les familles et l’école.

Un peu plus tard, nous sillonnons Leh, si différente à cette période non touristique, la luminosité est superbe et nous nous sentons bien dans ce calme. Nous profitons de monter au Shanti Stupa en courant,  tranquillement car l’altitude se fait bien   sentir, nous sommes à 3600m quand-même.

 Nous vivons une journée riche en émotions et en rencontres, nous dégustons des plats ladakhis au souper, et nous sommes heureuses de partager ces beaux moments ensemble.

A demain pour la suite des aventures J

 

25 octobre 2014

Petit jogging au shanti stupa pour ma part, avant un bon déjeûner de chapati. Nous partons ensuite à Stok, et en passant devant un jardin, ses habitants nous convient à prendre le thé. C’est très sympa, puis le mari, chauffeur de taxi, nous mène à l’école. Quel plaisir de revoir cette belle école, depuis le temps.Elle est vraiment belle sur ce fond de montagne ! Nous rencontrons le nouveau directeur, Geshe-La Tsewang, le neveu de Kehn Rinpoche. Ca fait drôle de ne pas voir Kehn Rinpoche pour ma part, mais c’est très sympa de le rencontrer. Puis quelle émotion de revoir Stanzin Dolma, ma filleule de 16 ans, si belle et souriante. Elle est avec Padma Chandol, la filleule de Nicolas, ce sont de belles jeunes filles qui parlent bien anglais.

Les autres élèves sont en congé en attendant soit les résultats de leurs examens, soit leurs prochains examens. Ils sont actuellement au nombre de 390, ce qui est énorme ! Nous les verrons tous mercredi, pour la journée des résultats, et pour discuter ensuite des divers projets et des parrainages avec le comité administratif de l’école.

Nous allons ensuite manger chez Stanzin, émotions également d’amener Fanny là-bas, mais également d’y aller sans Nicolas, avec qui nous avons passé de bons rires dans la famille. Kalzang est venu, et ils nous ont fait des momos, auquels nous nous sommes initiées, pas si mal d’ailleurs J

C’est un plaisir de pouvoir discuter en anglais avec elles, et je suis très heureuse de les revoir ! Ils n’ont toujours pas l’eau courante, les toilettes sont toujours un trou, dehors dans une petite cabane en bois sans porte, mais leurs sourires sont identiques.

La maison est bien tenue, bien que spartiate. Ils se chauffent l’hiver aux beuses de vaches ainsi qu’u bois. Autant dire que les doubles vitrages n’existent pas. Nous sommes heureuses de pouvoir leur donner des vestes, sachant en plus qu’ils vont les utiliser pendant des années.

Ensuite nous allons chez la famille de Padma, où sa maman nous accueille comme toujours au Ladakh, très chaleureusement. Nous sommes pleines de biscuits, thé au lait, momos, re-biscuits et soupe. Ils sont tellement heureux de nous accueillir que c’est dur de refuser leurs offrandes, même si on a plus faim du tout.

Kahlzang et les filles nous ramènent à Leh, sous-prétextant qu’il doit travailler et acheter deux-trois choses… on en doute J Mais nous apprécions tellement le geste. Il faut juste fermer les yeux lorsque l’on est devant dans la voiture. On se croirait dans un film, ca roule à gauche, à droite, ca klaxonne, mais tout cela sans s’énerver.

Le soir nous sommes bien cuites, il fait assez froid dans la chambre magnifique, et surtout on est quand-même à 3560m d’altitude. La journée il fait bon, mais dès 17h00, gare à celui sans veste !

Après cette belle journée riche en émotions, un dodo est bien mérité.

 

26 octobre 2014

Magnifique journée en montagne.  Nous partons de Leh le long de la rivière pour monter en direction des sommets enneigés. Nous somme sur les traces de Nicolas 2 ans plus tôt J Nous traversons le haut du village qui est magnifique et tout tranquille, les villageois battent les petits pois et le foin pour les sécher.

Nous montons, et avançons à notre propre rythme. Je vois un magnifique renard, un lièvre, un aigle, un ibex (biche avec des cornes). Nous montons dans la solitude, dans l’immensité, les paysages s’ouvrent à nous et nous sommes seules au monde ! Je regarde toujours si je vois Fanny derrière moi, avant de continuer. Après l’avoir vue et au point 4400m, je continue pour rejoindre le prochain sommet, pas très loin ! 4700m, superbe ! Je redescends, dans une lumière magnifique, et je ne revois pas de Fanny. Quelle peur ! J’ai cherché partout, pour être sûre qu’elle n’était pas tombée dû à un manque d’oxygène, et je descends à toute vitesse pour m’assurer alors de la trouver au point de rencontre que l’on s’était fixé au cas où. Par chance, elle est là, dans sa veste rouge, et quel soulagement !!!!

Nous profitons de cette belle lumière de fin d’après-midi pour retourner sur Leh, proche des maisons, des petits bisses, de la rivière. Les sommets s’éclairent de cette lumière magnifique, laissant entrevoir tous ces beaux contrastes, entre neiges, aridité, ciel bleu, nuage, et arbres orangés.

Quelle belle journée, et que de beaux paysages se pressent encore devant nos yeux ! Une bonne bassine d’eau chaude comme douche, un moment de calme et de lecture avant descendre manger des momos et de sentir la chaleur de la salle à manger ladakhie.

Je suis heureuse de partager ces moments avec Fanny, qui est très positive et enthousiaste. J’ai également de belles pensées pour Nicolas qui partage ce projet avec moi depuis 11 ans. Et pour Lily et Mila, nous nous réjouissons de leur faire partager ces beaux moments de partages, avec de belles valeurs et de grands sourires.

Fanny dort déjà, c’est normal, il est 19.30 J Allez je la réveille, on va souper.

27octobre 2014

Journée shopping à Leh. Après un petit déj à la silver cloud guesthouse, composé de chapatis, confiture d’abricot, omelette et thé, nous partons à pied pour rejoindre le centre du village. La route principale est en travaux, d’étranges odeurs y règnent, nous allons ailleurs. Nous allons vers des mamans avec de petits enfants pour leur donner des habits et des chaussures de nos enfants devenus trop petits. Comme ils sont heureux. Un papa a pu habiller son enfant en Lyam, le fils de Fanny. Trop rigolo.

Nous achetons également des drapeaux à prière ainsi que des cahiers à pouvoir vendre dans nos conférences pour le bien de l’association des enfants du sourire. Egalement des bijoux ladakhis et tibétains pour le sourire de nos enfants.

Nous mangeons dans un des deux seuls restaurants ouverts. Garlic nan et un mélange délicieux de légumes. Nous cotoyons un français persuadé qu’il est le nouvel etre illuminé de ce monde, désirant nous inculquer la nouvelle voie de méditation la meilleure au monde. Attention aux gourous, reconnaissables au manque d’empathie et d’intérêt pour son prochain, et persuadés qu’ils détiennent la vérité absolue. Surtout qu’Il n’oublie pas de méditer sur la voie du juste milieu ainsi que sur la compassion, il en a bien besoin J

Ensuite nous rentrons à la guesthouse, et Fanny prend des photos des détails des peintures et ornements de la guesthouse pour la joie de son propriétaire Sonam.

Départ ensuite pour un petit jogging au Shanti Stupa, retour à la lampe frontale. Au sommet, nous profitons de la douce mélodie du om mane padme hum, tout en regardant le beau bouddha dans le temple. Tout cela invite au calme et à la méditation. Et me rappelle mes semaines de méditation avant la naissance de mes filles.

J’ai reçu un message vocal de Lily et des photos des filles (vive whats app), comme ça m’a fait plaisir ! Je pense beaucoup à elles, et je me réjouis qu’on partage bientôt ce projet avec elles deux.

Nous allons nous faire un souper tout tranquille ce soir, nous sommes bien dans notre chambre ladakhie le soir, entre lecture et écriture. Le reste de la semaine va s’avérer chargé en énergie et émotions, car nous irons tous les jours à Stok pour voir les familles et l’école (qui aura eu quatre jours de congé après les corrections des examens).

28 octobre 2014

Belle journée, nous sommes allées chercher Dolma et Padma à Stok pour les emmener au monastère de Tikse. C’est une surprise et elles sont toutes contentes. Elles y vont qu’une fois par année et elles adorent.

Avant de prendre la route, nous allons avec elles dire bonjour à Jigmet, la filleule à ma maman. Comme ils sont heureux que l’on vienne. Le papa était en train de charger un camion de foin, c’est le temps des derniers travaux dans les champs. On a meme vu des abricots encore sur des arbres ! Padma la maman et Jigmet nous offrent du thé et des biscuits, et incroyable… elles vont chercher un grand cadre avec toutes les photos de ma famille envoyées par ma maman. Elles ont tout gardé et en ont fait une magnifique décoration !!! Je vois toute ma famille chez eux, quelle émotion et je les en remercie !!!

Nous prenons ensuite la route vers le monastère avec les filles et notre chauffeur Nawang. Nous arrivons lors d’une répétition de festival, les jeunes et moins jeunes moines sont affairés dans leur spectacle et nous en profitons. Nous faisons un vœu dans la salle aux bougies en versant de l’huile sur les mèches. Padma et Dolma deviennent nos guides et nous rentrons dans le temple des prières, ou règnent plusieurs bouddhas, dont le principal, bouddha Maitreya. Les moines viennent prier, et nous nous éclipsons pour rejoindre la dernière pièce, celle du bouddha géant, bouddha Maitreya grand de 7m, nous regardant d’un œil apaisant. Les filles s’Agenouillent et nous nous recueillons au son des prières d’un moine présent dans la pièce.

Nous quittons ce beau monastère pour rejoindre Shey avec Nawang notre super chauffeur, et nous mangeons un petit pic-nic tous ensemble. Il fait plus froid, et le soleil s’absente aujourd’hui. Nous les ramenons ensuite à Stok, et nous allons dans la famille de Tashi Angmo, soutenue par Anne Scully, qui soutient les enfants  du sourire depuis des années. Tashi n’est pas là, mais ses frères et son papa nous accueillent magnifiquement. Le grand frère de 18 ans parle quasiment couramment l’anglais, il a également fait presque toutes ses classes à Siddartha school, et il veut entrer à l’école d’ingénieur à Debli. Leur papa est charpentier, et nous accueille avec une telle émotion. Ses trois enfants ont bénéficié de parrains pour entrer à la siddartha school, sans quoi leur éducation n’aurait pas pu se faire en école privée. A rappeler que cette école éduque les élèves afin de garder les valeurs traditionnelles du Ladakh, tant la langue, les traditions bouddhistes ainsi que la culture ladakhie. Ce que ne fait pas l’école publique, qui a des enseignants venus de toute l’inde, ne parlant pas l’hindi et ne connaissant pas les traditions ladakhies. Siddartha Schoolmamun taux de réussite de 99% aux examens !

Nous sommes ensuite rentrées, je ne suis pas très bien, j’ai un peu la crève et l’on va dormir un peu. Avant cela, Fanny distribue ses deniers habits à une famille dans notre rue, ce qui fait le bonheur de la grand-maman.

 29 octobre 2014

Nous prenons le taxi de Nawang pour nous rendre à la journée des résultats de l’école. Tous les parents sont là et les enseignants. Nous rencontrons tous les enfants des parrains suisses ainsi que certains parents tout émus. La remise des prix prend son temps, je fais un petit discours et Geshe-la parle de l’importance académique, mais surtout d’etre une personne. Il a sincèrement remercié Nicolas et moi et les enfants du sourire, que l’école n’oublierait jamais toute cette aide apportée. Il a remercié Fanny d’etre présente et nous avons reçu des petits présents. Que cette remise des prix, avec plus de 97% de réussite, était belle sur fond d’himalaya !

Nous mangeons ensuite chez la sœur de Kehn Rinpoche avec le staff et Geshe La afin de discuter des projets et de l’administratif. Dhasey, Nolah et compagnie nous ramènent à Leh afin de nous offrir les cd que nous voulions acheter « tibetain incantations »ainsinquebpournous offrir des habits et petits sacs et mini-Drapeaux à prières pour nos enfants. Comme cela nous a fait plaisir !

Nous avons été touchées par Rigzin (la filleule de Lotty) et sa maman. Le papa est décédé il y a deux ans, et la petite sœur de trois ans va rentrer à l’école en novembre pour la prochaine année scolaire. Fanny a décidé de parrainer la petite sœur pour les soutenir dans ce moment de vie difficile. Merci Fanny ! Nous irons leur dire bonjour chez eux demain matin.

Je suis très émue de voir à quel point le soutien de « Les enfants du sourire »leur est important, tant pour les familles que pour l’école. J’ai également un regard nouveau sur les familles et les enfants, étant Maman. J’ai différentes émotions qui sortent, et je me sens plus proches des mamans et des papas, ainsi que des tout petits, qui me font penser à mes filles.

En discutant des prochains projets, j’ai promis d’essayer de trouver des fonds pour prévoir six toilettes, qui est un projet urgent. Ils sont près de 400 élèves et 25 enseignants, et seuls deux trous en très mauvaise fonction font l’affaire. Fanny a pris des photos pour les illustrer…

Nous avons visité les dortoirs, qui permettent d’accueillir des enfants de vallées plus lointaines. Ils sont au nombre de 30, dormant dans des dortoirs aux fenetres cassées. Quand on voit le froid qu’il fait déjà en octobre, et la température de 14degrés la nuit dans notre chambre… j’Ai de la peine à m’imaginer les conditions lors de température plus basses… Heureusememt, l’école est fermée de mi-décembre à mi-mars.

Je suis très motivée à trouver des fonds à notre retour en Suisse, étant donné que notre soutien leur est primordial.

Voici mon petit discours à l’intention des parents et élèves, ainsi qu’aux enseignants :

« Jullay everybody, I’m happy to be here agaon and to see your beautiful school. Congratulations to you all, and for the one who failed believe in you next year and in what is within you. You have a beautiful country and wonfderful values, and continue to believe inyour great Ladakh. Your smiles are important and we learn a lot about them. Thank you for your life philosophyand don’t forget to trust yourself all the time »

 30 octobre 2014

Nous passons notre dernière journée à Stok, nous achetons les dernières affaires à Leh, des livres Ladakhis pour nos enfants, ainsi que pour l’Association, et des petits sacs pour vendre lors de nos conférences, avec les drapeaux à prières et les carnets de notes.

Nous partons ensuite avec Nawang à Chuchot Yokma, pour aller voir la nouvelle filleule de Fanny, Rigzin Dolma, la sœur de Rigzin Angmo, la filleule de Lotty. Elles nous accueillent dans leur petite maison, avec de grands sourires, du thé et des biscuits. Fanny est toute émue, et siis contente de la compter parmi les parrains des enfants du sourire !

Nous allons ensuite manger chez Pami et sa maman, qui nous attendent pour le diner. Une amie, la maman de Sonam Spalzes soutenue par Anne pour ses études supérieures, est également présente. A elles deux, elles nous préparent un délicieux repas. Pami nous fait les traductions, et l’ambiance est chaleureuse. Elles nous offrent des chaussettes tricotées mains, ainsi que des abricots secs et des bijoux.

Nous partons ensuite marcher dans Stok, qui est un village très étendu, très calme, très serein, au gré des bisses de parts et d’autres des champs. Nous gravissons un petit sommet, et nous avons l’impression d’être perdues dans un autre temps, la vue sur les sommets himalayens s’offre à nous et c’est splendide. Le vent souffle ardemment et nous cingle le visage, mais que c’est beau !

Nous passons boire un verre chez Angdu, le responsable du village, avant de rejoindre ma filleule Stanzin Dolma et sa famille. L’ambiance y est très chaleureuse, et nous rigolons beaucoup. Kalzang le papa est tellement drôle ! Nous sommes servis comme des papes, nous parlons de tout et de rien, de la vie, de la mort, du travail, de la suite des études, de la Suisse. Nous avons un énorme plaisir à être dans cette famille, où une complicité règne entre tous ses membres.

Je les vois que tous les deux ans, mais quel plaisir à chaque fois !

C’est ainsi que s’achève notre épopée Ladakhie, demain nous prenons l’avion en direction Dehli, où nous irons manger au délicieux Spice Route, un restaurant peint avec des légumes séchés, et dont la réalisation à pris 7 ans. Puis nous serons de retour en Suisse, pour voir nos petites familles qui nous attendent, et dont nous nous réjouissons tellement de retrouver.

Quel plaisir d’avoir effectué ce voyage, après 6 ans d’absence en terre ladakhie pour ma part, c’est une richesse personnelle d’y être retournée, un profond échange humain, une aventure magnifique.

Merci à vous tous de nous soutenir et de nous avoir suivis J

Bien à vous,

Séverine

vendredi 19 septembre 2014

Départ au Ladakh dans un mois

Bonjour à tous,

Et oui, le site est de nouveau en fonction après un bon problème. Nous sommes désolés pour ce désagrément!

Séverine part pour le Ladakh avec une amie photographe, Fanny Zambaz, qui est motivée à développer une belle exposition photo sur le thème des vie de famille au Ladakh.

Nous partons au mois d'octobre, et nous nous réjouissons de retrouver l'école qui compte plus de 350 élèves à ce jour!!!

Au plaisir de vous retrouver bientôt sur le site,

Avec nos meilleurs messages,

Nicolas et Séverine