Le Ladakh

Où est le Ladakh?



Le Ladakh, aussi appelé « le petit Tibet », couvre la région occidentale de l’Himalaya et est traversé par l’Indus et ses affluents. Isolé dans les vallées himalayennes, sur le plateau tibétain dont l’altitude moyenne est d’environ 4'500 mètres, le Ladakh formait autrefois une province de l’ancien royaume du Tibet.Aujourd'hui, le Ladakh fait partie intégrante de l'Inde. Il est un district de l'état indien de "Jammu et Cachemire", qui est l'un des 29 états de l'Union Indienne. Cet état du Cachemire est situé au nord de l'Inde, à l'extrémité de l'Himalaya. Il bénéficie de l'eau des rivières qui descendent des montagnes et de la chaleur du climat indien. Son agriculture est très prospère.

Le Ladakh est au nord de l'Himalaya, qui constitue une barrière (presque) infranchissable pour les nuages et la mousson. Le contraste est saisissant quand on franchit le col Rothang en venant de Manali : d'un côté les alpages et les forêts, de l'autre la terre nue et les rochers. Les villages, situés proche des cours d’eau afin que les habitants aient accès à l’eau, sont des oasis de verdure. 


C'est une région montagneuse et désertique comprise entre les deux chaînes de montagnes les plus hautes du monde, celles de l’Himalaya au sud et du Karakoram au nord. Il est constituée d'une succession de plissements dont les sommets atteignent les 7’000 mètres ou plus (7’065 pour le Nun, et 7’135 pour le Kun).
Les voisins du Ladakh sont le Pakistan à l'ouest, le Sinkiang (Chine) au nord et le Tibet à l'Est.



Cette région, située au nord de la chaîne himalayenne, tout proche des hauts plateaux tibétains, subit actuellement de fortes pressions culturelles et économiques de la part de ses voisins directs, la région musulmane du Cashmire et de l’Inde, et du monde en général au travers de la globalisation.

Cette région devrait être considérée comme faisant partie du patrimoine mondiale de l’UNESCO afin de protéger sa culture unique très riche. Elle contient, sur une surface de deux fois la Suisse pour environ 120'000 habitants, l’un des derniers joyaux spirituels du monde encore libre, le bouddhisme tibétain, avec des exemples uniques de monastères, de stupas, de murs de pierres. La foi des autochtones en cette religion-philosophie est très forte et l’atmosphère dégagée est empreinte d’une force spirituelle de vie extraordinaire.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire